Votre avis : Changer de job ou continuer ? Etude de cas n°2 : Lucas

Changer de vie, reconversion professionnelleEntre les ponts du mois de Mai et le prochain long week-end, je vous propose une nouvelle étude de cas, dont l’objectif est toujours de vous faire réfléchir à la question suivante:

Dois-je changer de job ou non ? Dois-je me reconvertir ou poursuivre dans le même métier ?

Si l’exercice vous tente, je vous invite à proposer votre analyse dans les commentaires. Et si certains d’entre vous souhaitent soumettre leur propre situation à l’analyse des lecteurs de ce blog, c’est possible, de façon anonyme ou non ! Contactez-moi directement via la page Contact et nous organisons cela :-)

Dilemme: changer de job ou continuer ?

Changer de job: le cas d’un cadre supérieur, manager d’une équipe d’ingénieurs

Aujourd’hui, nous allons parler de Lucas, chef d’équipe dans l’informatique.

Lucas travaillait pour un grand groupe sur Paris. On lui a proposé un poste de chef d’équipe dans une ville sympa de Province, avec évolution prévue au poste de Directeur Informatique d’ici 3 à 5 ans. On lui propose un salaire tout à fait honorable pour la province : 3500€ net/mois, plus 8 à 10 000€ de primes par an.

 

Lucas est ravi. Il a toujours voulu retourner en province pour avoir une meilleure qualité de vie. De plus, l’évolution professionnelle qu’on lui propose correspond à ses ambitions de carrières. Il déménage alors sa femme et ses 3 enfants pour s’installer dans cette charmante nouvelle ville. Sa femme a démissionné pour le suivre et a enfin retrouvé un travail après plusieurs long mois de chômage.

Lucas et sa famille profitent de cette nouvelle vie : le calme, la campagne, les longues balades en vélos, une maison avec un grand jardin et une piscine, un coût de la vie assez faible par rapport à Paris…

 

Tout se passe pour le mieux, mais au bout de 1 an et demi, un rachat conduit à une réorganisation de l’entreprise de Lucas. Son service informatique est démantelé pour être intégré à des équipes centrales localisées en région parisienne. Le poste de Directeur Informatique qu’il visait n’existe plus. Pire que ça, comme il n’y a pas assez de postes de management, il perd son équipe et son autonomie et se retrouve au même niveau hiérarchique que les anciens membres de son équipe.

On lui demande également de revenir sur Paris : d’ici 2 ans, un nouveau poste de responsable d’équipe (poste qu’il occupait depuis plusieurs années déjà) devrait se libérer, d’après le turn over habituel observé. Pour compenser la différence de coût de la vie entre la province et Paris, on lui propose une prime au logement de 400€/mois, pendant 1 ans, en sus de son salaire qui n’évoluera pas, en tout cas pas avant de retrouver un poste de manager.

 

restructuration et changement de vie professionnelle

 

Lucas perd donc son équipe, ses responsabilités, ses possibilités d’évolution à court terme. De plus, on lui demande au bout d’un an et demi de revenir sur Paris, ville qu’il a voulu quitter, avec sa femme et ses 3 enfants qui viennent juste de s’habituer à leur nouveau lieu de vie.

 

Lucas est complètement perdu. Cela fait 15 ans qu’il fait de l’informatique, et il sait que dans sa nouvelle petite ville de province, les postes auxquels il aspire sont rares et moins bien payés que ce qu’il était. A-t-il donc vraiment le choix ?

Lucas se dit que c’est peut-être l’occasion de changer de vie et de tenter une nouvelle aventure….

En effet, si Lucas décide de rester en province et de quitter son poste suite à la réorganisation, il a bon espoir de négocier un licenciement à l’amiable et pourrait se lancer dans une reconversion professionnelle : cela fait longtemps qu’il rêvait de devenir son propre patron et il pourrait prendre une franchise, sans doutes dans la restauration. D’un côté, c’est une prise de risque et cela l’obligerait à sortir de sa zone de confort. D’un autre, il a un petit capital qu’il peut investir et il souhaitait tellement obtenir un poste de directeur!

L’idée est plaisante, mais est-ce un projet réaliste ? Il a quand même une grande famille à nourrir… peut-il se permettre cette prise de risque ?

Lucas se retrouve face à un vrai dilemme professionnel: que doit-il faire ?

Option 1: Poursuivre sa carrière dans son entreprise pour conserver son statut, son CDI et son salaire. Il lui faut alors accepter de revenir sur Paris, ville qu’il a voulu quitter, et patienter 2 ans avant de retrouver un poste de manager pour reprendre son évolution de carrière. Il faudra alors que sa femme quitte à nouveau son boulot et refasse face au chômage.

Option 2: Rester en province et profiter d’une rupture conventionnelle pour changer de voie et tenter de reprendre une franchise. Il devra alors dire adieu (au moins pour un temps) à son haut niveau de salaire et faire face à une certaine prise de risque, d’autant que son projet de reconversion n’est pas encore bien précis…

La seule chose dont Lucas est certain, c’est qu’il va devoir gérer un nouveau changement de vie, soit professionnelle, soit personnelle. Que privilégier ?

Comment analysez-vous cette situation ? Que feriez-vous à sa place ? Que lui conseilleriez-vous ? Quels sont les risques et les opportunités de chaque option ?

Le débat est ouvert via les commentaires !

 

Pour marque-pages : permalien.

2 réactions à Votre avis : Changer de job ou continuer ? Etude de cas n°2 : Lucas

  1. imen a écrit:

    un nouveau départ peut vous faire du bien ya toujours de l’espoire tes enfants s’adapterons voire leurs papa heureux est plus important la vie est une aventure c’est dommage d’avoire peur de la vivre lance toi Dieu t’aidera

  2. Dominique a écrit:

    Bonjour,

    Lucas avait 3 rêves, devenir directeur dans sa branche professionnelle, quitter paris pour une meilleure qualité de vie, pour lui et sa famille (ce qu’il a déjà fait), devenir son propre patron.
    Les 2 derniers rêves semblent pouvoir se réaliser en Province.
    Une déconvenue survenue dans sa carrière peut être l’occasion de revoir ses priorités et faire ce que l’on a toujours voulu faire.
    Les indemnités de licenciement donne l’occasion de se mettre à son propre compte.
    Dans la reconversion de carrière, il faut prendre en compte, dans le business plan, les quelques années difficiles au début d’un lancement de société, ou l’argent ne rentre pas dans les bourses comme l’on voudrait.

    A mon avis, rester en province et se mettre à son compte est une option intéressante. Lucas ne doit pas oublié de prendre en considération, l’avis de sa conjointe.

Laisser un commentaire