Changer de vie : bilan année 1

Changer de vie, reconversion professionnelle

Il y a un an pile, je changeais de vie. Petite rétrospective !

Changer de vie et sortir du cadre !

Changer de vie et sortir du cadre !

Je me souviens encore très bien de chaque instant et des émotions que je ressentais. Je clôturais plusieurs années de bons et loyaux services en tant que chef de projet informatique pour un grand groupe agro-alimentaire. Je me rappelle du sacro-saint pot de départ. Tous mes collègues réunis, le classique discours de mes supérieurs, tout en surface, et quelques cadeaux. Puis je prenais la parole, expliquant enfin à quel point ce monde de fou m’étouffait et affirmant ma volonté de changer de vie, de construire autre chose, une vie plus épanouissante,  plus cohérente.

Oui, j’avais les mêmes rêves de liberté et de nouveauté que les autres, mais j’avais en plus une volonté sans faille et une confiance inébranlable dans ma capacité à imaginer des solutions astucieuses et nouvelles. Contrairement aux autres, j’allais donc tenter ma chance, et changer de vie impliquait nécessairement de devoir sortir du cadre. Ce que je faisais.

 

 Changer de vie après un burn out et un licenciement

Changer de vie après un burn out et un licenciement !

Après moultes embrassades, je saluais une dernière fois mes collègues, leur souhaitant bon courage (il me semblait qu’ils en avaient finalement plus besoin que moi !) et je fermais pour la dernière fois la porte de mon bureau. C’était fini, enfin ! La page se tournait, quel soulagement !

J’avais vraiment la sensation de briser mes chaînes. Les moments où l’on ressent un tel sentiment de liberté sont rares ! Mais qu’ils sont bons !

Soulagé donc, excité aussi par la suite, mais surtout, complètement épuisé. Les derniers mois n’avaient pas été faciles à vivre, j’avais besoin de relâcher et de me reposer. En effet, je venais de cumuler en 2 mois un burn out et une procédure de licenciement

Pas très épanouissant comme aventure, mais vraiment enrichissant !

Après quelques jours de repos, je me suis mis à concevoir ma feuille de route pour la suite. J’ai mis à plat mes objectifs, autant personnels que professionnels.

Dans mes objectifs personnels nous trouvions, en vrac : un voyage en Turquie, un mariage, un déménagement à la campagne, un passage de grade en Aïkido, beaucoup de sport, guérir quelques angoisses chroniques, changer mes habitudes alimentaire, un permis 2 roues avec l’achat de l’engin qui va bien, et une vie professionnelle équilibrée et épanouissante me laissant un peu de temps libre pour moi.

Quitte à avoir l’opportunité de changer et de réaliser des choses, autant ne pas se priver !

Un an après, tous ces objectifs ont été réalisés, mis à part le déménagement, qui sera une réalité dans un mois seulement. Je dois avouer que je suis bien satisfait de ce résultat !

 

 Changer de vie et entreprendre !

Changer de vie et entreprendre !

Dans mes objectifs professionnels, nous trouvions, en vrac toujours : construire une nouvelle vie professionnelle cohérente et qui me fait réellement vibrer, autour de plusieurs activités.

Une partie entrepreneuriat (j’avais quelques idées sous le coude), voire même entrepreneuriat social, une partie accompagnement à l’entrepreneuriat et micro-financement auprès de populations non favorisées, une partie formation en gestion de projet. Là aussi, je ne me suis pas privé et je me suis proposé de nombreux objectifs, que j’ai tous explorés avec plaisir avant de faire décanter tout ça au grès du temps et des opportunités.

Un an après, je suis aussi très satisfait du résultat.

Côté Entrepreneuriat, j’ai imaginé et développé la plateforme Cap Cohérence. Il s’agit d’une plateforme web professionnelle dédiée à la reconversion professionnelle.

Vous y trouverez tout un tas d’informations de qualité pour tout savoir sur la reconversion, en complément de ce blog plus personnel. Vous y trouverez également une sélection stricte d’une dizaine de professionnels de l’accompagnement, coachs ou consultants, pour vous épauler dans vos démarches et vos réflexions. Je suis actuellement en plein recrutement pour vous proposer des professionnels de confiance. Mais surtout, vous trouverez aussi des outils d’e-coaching, qui sont une innovation Cap Cohérence, et qui vous permettront d’avoir accès à la puissance du coaching à moindre coût.

Côté Formation, j’interviens depuis plus de 6 mois dans un institut privé qui forme des chefs de projet informatique & multimédia. J’y accompagne à mi-temps des bac+4 et 5 au pilotage de projets informatiques et au management. Cela me convient parfaitement.

Surtout que, comme je le voulais, j’ai pu organiser ma vie professionnelle sur un double mi-temps, ce qui procure une richesse et un équilibre professionnel vraiment intéressant!

Côté Accompagnement : j’ai élaboré un business plan, je me suis fait connaître de certains organismes comme l’ADIE, j’ai accompagné un ami de façon bénévole. Mais par manque de temps, j’ai dû mettre cette idée de côté. Ce n’est que partie remise !

 

Mon bilan est donc extrêmement positif : non seulement je confirme par l’expérience que l’on peut travailler autrement qu’en étant salarié et subir des journées imposées et monotones, mais surtout, je suis indépendant et je fais ce que j’aime. A savoir, créer de la nouveauté et transmettre aux autres !

 

 Financer son changement de vie !

 

 Changer de vie et modes de financement

Tous ces projets n’auraient pas pu se réaliser sans une stratégie de financement claire et réfléchie. Pour réussir ce changement de vie, je me suis principalement appuyé sur trois sources de financement : des primes de licenciement obtenues après négociation ardue, le soutien de Pôle Emploi d’abord en terme d’allocation chômage (ARE) puis ensuite sous forme d’aide à la création d’entreprise (ARCE), et enfin, une activité à mi-temps directement rémunérée.

 

Et même si j’ai diminué ma rémunération nette de près de 30%, ce système m’a permis d’investir dans mon projet d’entrepreneuriat et de me payer sur la période sans trop de sacrifices. Je bénéficie également d’une exonération partielle de charges auprès du RSI grâce à l’ACCRE.

 

Changer de vie: bilan et perspectives

Changer de vie, bilan et perspectives

Comme vous pouvez le lire, je suis plutôt satisfait du bilan de cette première année. J’ai cru en moi et en la notion d’abondance. J’ai osé franchir le pas et réfléchir à une nouvelle organisation de ma vie professionnelle, bousculant au passage quelques croyances. Enfin, j’ai surtout agi pour mettre en œuvre mes théories et les rendre concrètes…

 

Aujourd’hui, je suis encore en phase de construction jusqu’à cet été je pense, jusqu’au lancement de la plateforme Cap Cohérence qui, je l’espère, vous plaira.

Ensuite, l’année 2 sera surtout une année de stabilisation.

En effet, j’ai pu me lancer grâce à certains financements extérieurs (licenciement, pôle emploi) et il faut maintenant que je sois capable de me générer un revenu complet seul, stable dans le temps, en toute indépendance, à la hauteur de mes exigences… et de celles de ma femme !

 

  Changer de vie: c'est le moment d'agir !

Changer de vie, témoigner et partager !

Au-delà de ce changement de vie, je m’étais également donné comme objectif d’ouvrir un blog, ce blog, pour témoigner et diffuser mes pensées, analyses, théories et expériences !

C’est également chose faîte, et vous êtes aujourd’hui entre 3 et 4000 lecteurs par mois à me suivre, merci à tous !

J’ai partagé avec vous quelques doutes :

 

Mais surtout, j’espère que je vous donne envie de tenter l’aventure du changement, de faire confiance au monde et de vous faire confiance à vous ! J’espère également vous permettre d’élargir votre champ des possibles et d’imaginer des solutions astucieuses !

Le monde est à vous, prenez-le ! 

Et tenez-nous au courant dans les commentaires  :-)

 

Changer de vie

Changer de vie: n’écoutez pas les briseurs de rêves !

Et en bonus aujourd’hui, voici un pot-pourri des petites phrases qui cassent, que l’on m’a sorti avec aplomb depuis un an, et qui me font doucement sourire aujourd’hui…

 » Charly, tu ne devrais vraiment pas t’entêter dans une négociation de licenciement. Tu vas gâcher les bonnes relations que tu as avec tout le monde ici et tu sais, le monde est petit: cela se saura et te jouera des tours dans la suite de vie professionnelle… ne prend pas ce risque ! »

Un an après : le financement obtenu après négociation m’a permis de réaliser mon projet d’entrepreneuriat, je ne me suis pas embrouillé avec « toute » mon ancienne société, juste une ou deux personnes (et encore!), et les personnes avec qui je travaille aujourd’hui m’ont fait confiance sans avoir à mener une enquête approfondie à mon sujet… Bref, cela ne m’a pas empêché de trouver d’autres missions: j’ai bien fait de ne pas me contenter de partir sans remous mais sans rien !

 » Charly, c’est la crise, tu as tord de refuser un beau poste comme celui-là, tu n’auras plus d’opportunités comme celle-là! Beaucoup de cadre rêveraient d’avoir ce poste! »

Un an après: la crise a peut-être une réalité d’un point de vue macro-économique, mais les opportunités sont encore très nombreuses au niveau local. Il suffit d’être ouvert et de savoir les repérer, voire de les créer. J’ai donc trouvé ma mission de formateur à mi-temps sans problèmes et côté entrepreneuriat, j’ai identifié une vraie demande.

«  Charly, tu veux former à la gestion de projet, mais quelle légitimité as-tu face à certains qui ont plus de 10 ans d’expérience dans le domaine ! »

Un an après: J’ai trouvé ma mission de formateur aisément et mon client est très content de ma prestation: j’aime ce que je fais, je suis moins cher qu’un senior, et je remplace l’expérience manquante par une excellente pédagogie. Et oui, on oublie souvent que pour être formateur, il faut avant tout être pédagogue plus qu’expert ! Rassurez-vous, je maîtrise aussi mon sujet :-)

 » Charly, le travail idéal n’existe pas, il faut se faire une raison. On ne peut pas avoir un travail intéressant, de la cohérence, du temps et de l’argent… Redescend sur terre ! »

Un an après : C’est vrai, difficile de tout concilier en restant dans le cadre… Mais en pensant différemment et en s’autorisant d’autres approches, je suis sûr que c’est faisable. En tout cas, je construis mon univers professionnel en ce sens et pour l’instant c’est sur la bonne voie !

 » Charly, ton idée d’entrepreneuriat est intéressante, mais si c’était vraiment faisable et rentable, d’autres l’auraient fait avant toi… »

Un an après : Il faut savoir que très peu de gens agissent vraiment… Et heureusement, car du coup, il y a encore pleins de bonnes idées à faire fructifier !

Pour marque-pages : permalien.

4 réactions à Changer de vie : bilan année 1

  1. Guillaume a écrit:

    Encore Bravo pour ton parcours Charly !
    Je pense que ça peut en inspirer plus d’un !

  2. Béné a écrit:

    Merci pour l’ensemble de ces témoignages qui me permettent d’avancer avec beaucoup d’envie et de passion vers mon projet de reconversion. Merci Charly

  3. Julien a écrit:

    Bravo pour ton parcours. J’ai tendance à croire que rien ne se passe jamais comme prévu et que c’est ce qui fait la complexité du changement de vie.. C’est lamanière dont je l’ai vécu :)

Laisser un commentaire