Changer de métier pour éviter le piège abscons

Changer de métier et reconversion professionnelle, des solutions contre le piège absconsConnaissez-vous un peu les théories d’auto-manipulation, et en particulier la notion de piège abscons ? Non ?

Et pourtant, c’est très instructif et cela peut expliquer pourquoi beaucoup d’entre nous persévèrent dans une carrière insatisfaisante plutôt que d’opter pour une reconversion professionnelle, qui peut réellement changer leur vie !

Vous êtes curieux ? Alors pour vous présenter ce qu’est un piège abscons,  laissez-moi vous raconter une petite histoire vraie !

 

Un bel exemple de piège abscons !

 

changer de métier pour éviter le piège abscons de la carrière

 

C’était il y a quelques mois, j’étais de passage dans une sympathique ville de la côte méditerranéenne en Turquie. J’avais décidé d’aller me baigner sur une plage assez éloignée du centre et je m’y suis rendu en bus. Le trajet du bus était simple, il suivait une route rapide à 2*3 voies. Le même genre que nos périphériques français, sauf que le bus vous arrête sur le bord de la route et vous vous débrouillez pour traverser ! Le genre d’arrêt de bus très agréable…

Bref, à la fin de la journée, je décide de rentrer et me rends à l’arrêt de bus sur le bord de mon autoroute turque. Je suis à 500m de l’arrêt quand je vois mon bus qui arrive, plein à craquer. J’évalue la situation et me dit : « pas la peine de courir pour prendre un bus blindé, je prendrai le prochain ! » Si j’avais su….

Les bus étaient censés passer toutes les 10min. J’avais le temps, j’étais en vacances.

Mais au bout de 10min, pas de bus. J’attends encore 5min. Pas de bus. Bon, je me dis que le bus en question a dû tomber en panne. J’attends 5min de plus pour prendre le suivant. Mais toujours pas de bus. Plusieurs taxis passent et me font des appels de phare. Mais j’ai déjà acheté mon ticket retour, je ne vais pas non plus payer un taxi ! J’attends encore, en me disant à chaque minute passée que la probabilité que le prochain bus arrive était de plus en plus grande. J’avais sans doute attendu le plus long et le bus n’allait pas tarder.

Bien sûr, là où j’étais (je rappelle que c’était également bruyant et dangereux), les horaires et fréquences n’étaient pas affichées, et malgré plusieurs tentatives, personne ne parle ni anglais ni français…

J’attends encore, déterminé, en refusant les propositions des taxis. La nuit tombe, ça fait plus d’1h30 que j’attends sur le bord de cette autoroute. Toujours pas de bus ! Je craque et arrête un taxi. Bien sûr on est passé au tarif soirée…

Au final, je rentre à mon hôtel exténué, en ayant dépensé beaucoup plus que prévu et en ayant passé 1h30 au bord d’une autoroute, sympa !

J’aurais mieux fait de prendre un taxi directement ! Cela m’aurait permis d’économiser du temps, de l’argent et de l’énergie… mais j’étais tombé dans un piège abscons, un piège que je m’étais moi-même tendu !

Quel est le rapport avec la reconversion professionnelle ?

J’y viens, j’y viens! Un peu de patience tout de même !

Je pense pouvoir affirmer que vous pouvez tous vous projeter dans une situation similaire !

Je me trompe ? Je suis sûr que tout le monde est déjà tombé dans son propre piège abscons.

 

changer de métier pour éviter le piège abscons

 

Piège abscons: la définition !

Voici la définition du piège abscons donnée par le livre génial de Joule et Beauvois Petit traité de manipulation à l’usage des honnêtes gens :

(Au passage, je conseille fortement ce livre si vous voulez apprendre à éviter tous les pièges de la manipulation !)

  • L’individu a décidé de s’engager dans un processus de dépense (temps, énergie, argent) pour atteindre un but donné (j’ai décidé d’attendre un bus pour rentrer chez moi rapidement et sans fatigue)

  • Que l’individu en soit conscient ou non, l’atteinte du but n’est pas certaine (le passage du bus n’est pas certain, rien ne me le garantie)

  • La situation est telle que l’individu à l’impression que chaque dépense le rapproche du but (plus j’attends, plus j’ai la sensation que l’arrivée du bus est imminente)

  • Le processus se poursuit sauf si l’individu décide activement de l’interrompre (j’attends jusqu’à ce que je décide d’arrêter un taxi)

  • L’individu n’a pas fixé au départ de limite à ses dépenses (je ne me suis pas dit : « Au bout de 20min, soit deux passages théoriques, si le bus n’est pas là, je prends un taxi)

 

Vous vous demandez toujours quel est le rapport avec la reconversion professionnelle ? Le voici !

 

La reconversion professionnelle n’est pas un piège abscons, elle en est la solution !

 

changer de métier pour éviter le piège abscons

 

En effet, un piège abscons classique que je me dois de mettre en exergue dans ce blog est évidemment la poursuite d’une carrière insatisfaisante !

Regardons de plus près :

  • Vous avez décidé de faire un certain type d’étude puis d’accepter le poste qu’on vous proposait, en CDI bien sûr ! Votre objectif à terme, c’est quand même de vous éclater dans votre vie. Selon les cas, ça peut être lorsque vous aurez évolué à un poste avec plus de responsabilités, ou dans une entreprise plus sympa. Combien de jeunes diplômés se disent : « OK, je travaille 45h/semaine pour commencer, pour un salaire horaire pas terrible, mais c’est un investissement nécessaire, un sacrifice, pour ensuite avoir un poste comme ci ou comme ça… » ? Ou alors, l’objectif peut aussi être d’attendre la retraite pour se la couler douce….

  • Que vous en soyez conscient ou non, ces objectifs ne sont pas certains. Vous n’êtes pas sûr d’atteindre un poste à responsabilité, ni qu’on vous propose un poste comme ci ou comme ça, ni de pouvoir entrer dans une entreprise bien plus sympa. Même la retraite n’est pas certaine, ou tout du moins le fait de pouvoir en profiter pleinement….

  • Chaque année de dur labeur passée, vous pensez qu’on va enfin vous proposer le poste de vos rêves. Ou alors, vous constatez que votre compteur tourne et se rapproche de votre retraite…

  • Vous êtes en CDI. La situation (sauf gros aléas économique) peut perdurer pendant 40ans car rien ne vous oblige à prendre une autre décision, une décision qui, et c’est pour ça que le piège fonctionne, irait contre votre première décision qui consistait à accepter ce premier poste. Ainsi, pour changer, il vous faut prendre une décision active et lourde de conséquence : démissionner (ou autre !).

  • Vous ne vous êtes pas engagé dans un contrat fort avec vous-même du type : 5ans dans ce job puis je change, selon telle stratégie. Vous vous l’êtes peut-être dit, mais c’est resté au stade de bonne résolution du premier de l’an… celle que l’on n’applique jamais !

 

Et voilà, le tour est joué, vous vous êtes vous-même enfermé dans un merveilleux piège abscons. Pour ceux qui se font la blague dans leur tête depuis le début de l’article, je n’irai pas jusqu’à dire que c’est un piège à cons ! Je ne le pense bien évidemment pas et je vous laisse imaginer les conséquences…

 

Changer de métier pour éviter les mauvais effets du piège abscons

 

Et pour finir, ce qu’il faut savoir à propos des pièges abscons, c’est qu’ils nous enferment dans des comportements et des stratégies complètement inadaptés pour atteindre notre objectif de départ : en Turquie, je ne suis pas rentré chez moi rapidement et sans fatigue, bien au contraire !

Et cela peut même être destructeur ! J’aurais pu faire un malaise ou me prendre une voiture au bord de cette autoroute !

Et dans le cas de la vie professionnelle, vous risquez de voir votre vie défiler sans éclat, sans passion, en passant complètement à côté de vos envies et de vos moteurs.

Pire, vous risquez non seulement une vie moyenne, mais surtout, vous risquez une dépression ou un burn out !

 

Maintenant que vous êtes conscient de tout ça, qu’allez-vous faire ?

Racontez-nous en laissant un commentaire !
Changer de métier contre le piège abscons

Incoming search terms:

  • piege abscon
  • piège abscon definition
  • piège abscons définition
  • piège abscons
  • definition piege abscons
Avec mots-clefs .Lien pour marque-pages : permalien.

5 réactions à Changer de métier pour éviter le piège abscons

  1. Guillaume a écrit:

    Bon exemple ! Va falloir que je relise Le petit traité de manipulation à l’usage des honnêtes gens, je ne me souvenais plus qu’il parlait de ça…

  2. Philippe a écrit:

    Bonjour Charly,

    C’est tellement vrai ce que tu dis, et ça peut durer toute la vie en effet.
    Moi j’ai eu la « chance » de me faire licencier, alors que je me disais depuis longtemps que je devais changer de boulot, mais n’avais pas la motivation de me lancer à l’eau.
    Là, pas le choix…
    :)

    • CharlyCharly a écrit:

      Merci Philippe, j’adore les personnes qui voient le licenciement comme une « chance » !
      ça a été mon cas aussi ! Et c’est bien un des messages principaux que je veux faire passer sur ce blog: profiter d’un licenciement pour vraiment prendre sa vie en main !

  3. Youhou a écrit:

    Et bien à mon avis, la question n’est pas de se dire « bon sang mais c’est bien sûr, je suis dans un piège abscons, je me fixe des objectifs et j’avance », mais « comment se fait-il que je me complais malgré moi dans une de ces situations objectivement non épanouissante? » Parce que dans le premier cas, on va continuer à tomber dans d’autres pièges abscons, et dans le deuxième, on va faire en sorte d’augmenter sa conscience de tous les pièges abscons dans lesquels on se met, ce qui va être efficient pour ne plus y aller, même dans d’autres situations apparemment pas similaires.
    Le problème, c’est qu’on est dans un piège abscons parcequ’on en tire malgré tout quelque-chose. Vous-même vous le qualifiez, même ironiquement, de « merveilleux ». Et puis on ne se complait pas 40 ans dans un bouleau par pur masochisme!

    Et par rapport à votre post qui m’a fait venir ici, les « deuxièmes catégories » de thérapies comme vous dites, c’est pas étudier le passé pour résoudre le présent, c’est étudier le passé et le présent pour prendre en main son présent et son futur! Et le coaching, c’est se secouer les puces en espérant que ça suffise à contrer tout se qui nous empêche d’avancer malgré nous! Je caricature juste pour essayer de clarifier mon propos!

    • CharlyCharly a écrit:

      Effectivement, si on en ressent le besoin, il peut être intéressant de chercher plus loin pourquoi nous nous complaisons dans le piège abscons.
      Je pense aussi que parfois, dans certains cas et pour certaines personnes, une simple prise de conscience peut suffire !

      Et pour éclairer les lecteurs par rapport à la deuxième partie de votre commentaire, il est fait ici référence à un post de forum où je différencie deux types de méthodes de développement personnel: les méthodes de coaching versus les méthodes thérapeutiques.
      C’est intéressant car je disais justement que l’analyse pouvait aussi être un bel exemple de piège abscons !

      Et comme on parle plus souvent de coaching que de thérapie sur ce blog, je suis content que Youhou nous présente son point de vue! Bienvenue à vous !

Laisser un commentaire